JS Attitude

« Je n’ai jamais rencontré un expert JavaScript au chômage »

2014 est terminée, vive 2015 !

| Commentaires

Ayé, on est en janvier. Et comme de coutûme, c’est l’occasion de faire un petit bilan de l’année passée, de ce qu’on espère / vise pour l’année qui s’ouvre.

Ne dérogeons pas à la tradition : que retenons-nous de 2014, et quel 2015 imaginons-nous pour JS Attitude ?

(note : cet article est posté sur l’ensemble des sites Attitude)

Côté business

Nous avons l’habitude de faire nos bilans business plutôt pendant l’été, car nos exercices fiscaux courent du 1er juillet au 30 juin, et nous les calons sur nos bilans comptables… Mais ça n’empêche pas de brosser les grandes lignes, surtout avec la rentrée automnale qui a vu pas mal de changements débarquer.

2014, c’est pour nous une belle progression de toutes les métriques d’affaires : nombre d’apprenants, nombre de sessions, nombre d’intras, nombre de sociétés clients, chiffre d’affaires… Non seulement notre 3e exercice avait engrangé un joli CA, mais le 2e semestre 2014 a battu tous les records, augurant un 4e exercice remarquable !

Depuis octobre, nous donnons également la version complètement remaniée (« 2015 ») de notre formation blockbuster JS Total, sachant que nous continuons à explorer beaucoup de nouvelles approches, technos et frameworks, pour aller toujours plus loin, de façon toujours plus efficace et pertinente, sans pour autant allonger la durée.

Décembre 2014 a aussi connu un événement pour nous : la première session Node.js complète ! Même si la France accuse toujours un retard hallucinant dans l’adoption de Node (malgré des meetups mensuels Node assez remplis, à Paris en tout cas) et que la session de début février n’a toujours pas d’inscrits, ça nous a fait bien plaisir !

Le CPF

2015 démarre avec l’énorme foutoir qu’est le remplacement du DIF par le CPF (Compte Personnel de Formation). Celui-ci est en théorie plus facile à utiliser par les gens tout au long de leur carrière (au travers de changements d’emploi notamment). Le taux forfaitaire horaire a lui aussi bien augmenté, même si à 13 € HT, il reste très en-dessous des tarifs de formation qualitatives. Dans la pratique, son utilisation est limitée à des listes de formations éligibles, établies branche par branche de façon totalement opaque et arbitraire. Les organismes de formation, eux, n’ont absolument pas été solicités pour soumettre leurs catalogues.

En informatique notamment, secteur pourtant prioritaire du nouveau dispositif, on est en droit de craindre que les personnes chargées d’établir ces listes (dont on ignore l’identité) n’aient pas le plus petit début de compétence pour juger de la légitimité de telle ou telle formation, mais qu’elles n’aient de toutes façons même pas les formations existantes à examiner.

Ça va donner quoi ? Je vous parie ma chemise qu’on va se retrouver avec les formations universitaires et des grandes écoles (CIF uniquement donc, pas DIF court classique), les catalogues des éditeurs logiciels et des quelques gros mammouths du métier, sans doute à l’issue de déjeuners arrosés et de parties de golfs, alors que naturellement, ces formations sont toutes bien loin de l’état de l’art.

Résultat : les personnes qui ont le plus besoin d’une formation moderne, haut de gamme, conforme à l’état de l’art, à savoir les demandeurs d’emploi et les personnes en requalification professionnelle, qui n’ont que le DIF et la prise en charge par Pôle Emploi comme moyens d’accès, ne trouveront aucune formation de ce type parmi celles autorisées. Et la France perpétuera son tragique retard dans la formation IT haut de gamme.

À l’exception notable de la branche Métallurgie, aucune branche n’a d’ailleurs encore rendu sa copie, alors que l’échéance initiale était à la rentrée 2014. Même les modalités concrètes sont encore, pour la plupart, totalement floues, sans parler du financement. Bref, une « révolution » traitée comme d’habitude, le manteau dans la porte, et qui va faire sans doute bien plus de mal que de bien, au moins dans ses moutures initiales.

Pour beaucoup de petits organismes valables, cette réforme va avoir un impact sensible, et négatif, sur leur CA. Je sens des fermetures en pagaille d’ici 2016. Heureusement pour nous, 90% de nos inscriptions le sont dans le cadre des Plans de Formations des entreprises, et ne sont donc pas concernées. Mais on va quand même se manger, potentiellement, 10% de manque à gagner, et surtout, ce qui est plus grave, on ne va pas pouvoir former ces dizaines de personnes qui en ont vraiment besoin.

Et sinon, le business en 2015 ?

Tout n’est pas noir, et eaucoup de belles choses arrivent :

  • La production des screencasts a enfin démarré. Un screencast « court » (environ 30 minutes) gratuit va débarquer d’ici fin janvier, et les poids-lourds, payants, vont commencer à sortir au plus tard en février. On a énormément hâte de vous montrer ça !
  • À partir de mai au plus tard, Delicious Insights vous accueillera dans nos propres locaux plutôt qu’en centre externe. Ça restera dans le centre de Paris, et ce sera encore plus confortable et qualitatif qu’aujourd’hui, ce qui n’est pourtant pas peu dire !
  • Le 27 avril prochain, nous aurons le plaisir d’accueillir notre première embauche, un ingénieur R&D en CDI, qui va pouvoir aider sur le vaste panel des tâches de la boîte.
  • Parmi ces tâches, il y a donc pas mal de développement. 2015 verra en effet la sortie d’un, voire deux, produits SaaS (Software As A Service) B2B premium, situés dans l’univers de la formation et de l’apprentissage, évidemment !
  • Nous espérons aussi lancer une nouvelle formation web front centrée sur l’intégration haut de gamme ; pas seulement les technos, mais les outils et le workflow aussi. On a commencé le travail avec une des meilleures intégratrices du pays, et j’espère pouvoir vous annoncer de belles choses rapidement !

En revanche, fait exceptionnel, cette année nous ne seront présents à aucune des deux JSConf : la JSConf.EU, parce que, comme en 2014, elle tombe le même weekend qu’un mariage de gens qui nous tiennent à cœur ; la JSConf.US… parce qu’elle tombe tout près de la date annoncée d’accouchement pour ma première-née. Bref, que des bonnes raisons :-)

Côté partage

On n’est pas juste là pour faire rentrer de l’argent, ou même pour former les gens en direct de façon conventionnelle et rémunérée. Delicious Insights, c’est avant tout la passion de transmettre. À ce titre, 2014 a été une belle année :

  • Nous étions orateurs aux MS TechDays, à Mix-IT, à Paris-Web (2 fois), à BLEND Web Mix (idem), à Codeurs En Seine…
  • Nous donnions également des présentations en meetups, notamment sur Git au HTML5 Meetup Paris et sur le dev front au Async.js de Brighton, UK.
  • Comme en 2013, nous étions sponsor premium de Paris Web, et ce sans pour autant occuper un stand, refiler des plaquettes (bon, ça, on aurait dû :-)) ou placer une conférence produit/business.
  • Comme promis cet été, nous avons lancé la machine à articles ! En moyenne par mois : deux articles JavaScript / Web front, un article Git bilingue, et une traduction anglais → français d’un article de premier plan (chez HTML5Rocks ou Jake Archibald, par exemple).

Ah ouais ?! C’est quoi ces articles ?

JavaScript / Web Front :

Git :

Traductions en français :

On ne chôme pas, hein ?

Et en 2015, vous prévoyez quoi ?

Encore beaucoup d’articles évidemment (sur le mode strict d’ES5, sur Brunch, sur les subtrees, sur CoffeeScript, les outils de dev, le self-hosting Git…), de traductions (sur Object.observe, ServiceWorker…), de participations à des meetups

Mais aussi quelques vraies nouveautés :

  • Le lancement, on l’espère en février, de NodeSchool Paris avec un premier atelier.
  • Des contributions récurrentes à des projets open-source ; en ligne de mire immédiate, on trouve notamment Groc, CodeMirror, Brunch, Backbone.js, Ampersand.js, Mocha-Sauce, Jade, Slim, et les Chrome DevTools. Il n’est pas exclu que nous reprenions même officiellement la maintenance de certains d’entre eux.

Merci !

Si Delicious Insights grandit et s’éclate, c’est grâce à vous, ses clients, son auditoire. Merci à tous, une très bonne année 2015 à vous, et à très vite !

Commentaires

Ils nous font confiance : Kelkoo, MisterGoodDeal, PriceMinister, Blablacar / Comuto, Sarenza, Voyages-SNCF, LeMonde.fr, Fnac DIRECT, 20minutes, Orange, l’OCDE, Cisco, Alcatel-Lucent, Dassault Systèmes, EADS, Atos, Lagardère Interactive, Lesieur, L’Occitane en Provence, Météo France, 4D, Securitas, Digitas, Vivaki, Fullsix, Ekino, TBWA \ Paris, Valtech, Is Cool Entertainment, Open Wide…