JS Attitude

« Je n’ai jamais rencontré un expert JavaScript au chômage »

Ressources pour une veille technologique web front de qualité

| Commentaires

On me demande souvent, en formation comme ailleurs, comment je fais ma veille technique côté JS / Web / Node. En particulier pour tomber sur des ressources de qualité, idéalement en français, mais en anglais à défaut, évidemment.

J’ai fini par publier un Gist sur le sujet, mais je me suis dit que ça méritait plus de détails, aussi voici un petit article dédié.

La veille pourquoi ?

Quand on parle de veille, on parle essentiellement de se tenir au courant de ce qui arrive, ce qui sort, des tendances, bref, de notre « radar technologique ». Mais pour moi, il s’agit aussi de trouver les bonnes ressources lorsqu’on décide de sauter le pas et d’apprendre une techno bien particulière.

En tous les cas, il s’agit d’une compétence essentielle pour un développeur soucieux de son évolution professionnelle. Dans ce métier, on a des changements tous les jours, et nos générations techniques sont d’à peine 2 ans. Les meilleures pratiques évoluent sans cesse et les métiers se redéfinissent en permanence.

Même si le champ de compétences nécessaire à du dev front est de plus en plus large, ce qui sert à justifier une hyper-spécialisation des métiers (genre expert web front responsive, expert web mobile, expert offline web, expert Compass, expert Angular…), je suis toujours très méfiant de cette approche en silos.

J’ai entendu dire que chez Air France par exemple, ils séparent nettement la veille (des gens qui ne font que ça) de la prod (des gens qui n’ont pas le droit de faire de la veille) et je trouve ça atroce. La veille est dangereuse si elle n’est pas informée par la prod : elle va s’enthousiasmer pour des conneries et louper le coche deux fois sur trois, minimum. À l’inverse, quelqu’un qui ne fait que de la prod est traité comme un ouvrier spécialisé du web, pas comme un artisan, et donc dévalorisé : son métier devient alimentaire, sa motivation chute, et le turnover augmente, tout comme le burnout.

Peut-être n’avez-vous qu’une ou deux heures par mois à consacrer à la veille ; peut-être y consacrez-vous trop de temps, c’est-à-dire plus que ce que vous pouvez raisonnablement libérer par rapport à vos contraintes de production. L’important, c’est d’en faire. Pour rester curieux, pour évoluer, pour sortir de sa zone de confort, pour se sentir mieux !

Se tenir au courant

Je me tiens au courant de ce qui débarque, ou va débarquer, principalement au travers de deux canaux : les newsletters et Twitter.

Newsletters

On a évidemment DailyJS, qui est là depuis un gros bail. Il est en fait possible de s’y abonner par e-mail, Twitter, Facebook, Google+ ou RSS, ça laisse carrément le choix des armes. C’est édité principalement par Alex Young et ça se concentre sur 2-3 sujets par jour, qui vont de l’anecdotique au plus bourrin, avec souvent un retour personnel.

Par ailleurs, Cooper Press, une des boîtes de Peter Cooper, édite et maintient une série régulièrement étendue de newsletters hebdomadaires (le jour de livraison varie du lundi au vendredi suivant la newsletter) sur plein de sujets :

On y trouve quelques focus, des offres d’emploi, et toute une série de liens vers des articles, tutos et vidéos qui ont attiré leur attention durant les 7 jours écoulés.

Naturellement, il y a une certaine mesure de recoupement entre certaines newsletters, mais je ne trouve pas ça gênant à l’usage. Je suis abonné à toutes celles que je vous ai citées ici, et ça reste agréable.

Twitter

Je me limite à 42 follows à tout instant, ce qui me force à des choix draconiens. Mais je vous conseille notamment :

  • Jake Archibald (@jaffathecake), Dev Evangelist chez Google, pour un humour ravageur et tout ce qui touche à l’offline : AppCache, ServiceWorker, et j’en passe ;
  • Umar Hansa (@umaar) pour des astuces Chrome DevTools qui m’apprennent souvent quelque chose ;
  • Jérémie Patonnier (@JeremiePat) pour tout ce qui touche à la typographie, à SVG et à Mozilla ;
  • es-discuss summaries (@esdiscuss) pour suivre l’évolution d’ES6, ES7, ES8… ;
  • Remy Sharp (@rem), gourou CSS, auteur de JSBin et organisateur de Full Frontal, pour tomber sur des problématiques JS et CSS de fou ;
  • Paul Irish (@paul_irish), Dev Evangelist chez Google, pour des astuces de tarés sur les Chrome DevTools et l’outillage front-end de façon générale ;
  • Rey Bango (@reybango), Dev Advocate chez Microsoft, pour les nouveaux trucs cools que sort MS côté dev web (comme par exemple, tout récemment, RemoteIE) ;
  • Jan Lenhardt (@janl), gros boss CouchDB et Hoodie, créateur de Mustache, co-organisateur de JSConf.EU, pour tout ce qui touche à ces projets et pour avoir un peu de gender diversity awareness dans votre timeline aussi ;
  • Christian Heilmann (@codepo8), Dev Evangelist chez Mozilla, pour une tonne métrique de liens intéressants tous les jours.

Web Platform Daily

Des gens bien se font ch… à agréger en un seul endroit tout un gros paquet de veille, tous les jours, en repérant les tendances, etc. C’est assez top et ça s’appelle Web Platform Daily.

Chaînes YouTube et vidéos de conférences

Google maintient via ses comptes Google Chrome Developers et Google Developers une énorme série de vidéos didactices sans cesse actualisée, plus toutes les sessions de leurs conférences : I/O, EdgeConf, etc.

D’une manière générale, la plupart des conférences (vous savez, celles auxquelles vous n’arrivez pas à aller, ou celles auxquelles vous avez dû faire des choix cornéliens de session) mettent leurs vidéos en ligne :

(Ré)apprendre et pratiquer

Règle numéro 1 : tu éviteras comme la peste les sites suivants : W3Schools, Developpez.* et, dans une moindre mesure, CommentÇaMarche. La majorité de leurs articles et tutos sont non seulement médiocres, mais souvent franchement incorrects et bourrés de mauvaises pratiques !

Références de qualité

  • Le Mozilla Developer Network (MDN) est généralement excellent, et grâce aux efforts coordonnés par notre Jérémie Patonnier national, souvent disponibles en français. En fait, quand tu fais une recherche Google sur une API web, préfixe ou suffixe avec « mdn », ça ira tout de suite mieux.
  • DevDocs est un super site partiellement offlinable créé et maintenu par un merveilleux p’tit gars de Toulouse : Thibault Courouble. Ça vous permet de choisir les docs officielles qui vous intéressent (parmi plus d’une quarantaine, toutes technos confondues), et ça homogénéise leur indexation et la recherche à l’intérieur, ainsi que l’aspect visuel des docs. Bon, les contenus des docs, eux, ne sont pas offlined, mais c’est quand même topissime. Personnellement, j’y ai sélectionné Backbone.js, Chai, CoffeeScript, CSS, DOM, DOM Events, Express, Git, Haskell, HTML, HTTP, JavaScript, jQuery, Less, Marionette.js, Moment.js, Mongoose, nginx, Node.js, PostgreSQL, Redis, Ruby, Ruby on Rails, Sass, Sinon et Underscore.js. Et il en propose 22 autres pour le moment…

Guides, Cours et Manuels d’apprentissage

La référence c’est bien… quand tu sais ce que tu cherches. Mais pour apprendre des technos, web ou autre, on cherche un vrai cours, ou un truc progressif du même genre.

  • Web Platform est un très beau projet, multilingue, avec énormément de cours sur la plupart des technos du web, et c’est activement maintenu. C’est un effort contributif de type Wiki, aidez-les !
  • Codecademy propose gratuitement toute une série de cours interactifs en ligne, pratiquables directement dans votre navigateur, sans installation. Disponible en plusieurs langues.
  • CodeSchool propose le même genre de truc, mais comme c’est payant et bien sponsorisé par ailleurs, c’est plus riche et plus quali. Tous leurs cours ont toujours la première leçon / le premier chapitre gratuit, et certains cours, sponsorisés par l’extérieur, sont entièrement gratuits, notamment l’excellent Discover DevTools.
  • CodeAvengers se positionne sur ce même type de segment, en cherchant à fournir un curriculum adapté aux besoins dominants du marché web actuel.
  • Eloquent JavaScript est un bouquin (papier et gratuit en ligne) de l’excellent Marijn Haverbecke, créateur entre autres de l’éditeur en ligne CodeMirror et du moteur d’inférence de types TernJS, pour ne citer que ça. La 2ème édition est sortie récemment, complètement refondue, prenant ES5 en compte, et avec une sandbox géniale pour pratiquer les exos cash dans le navigateur avec le code de démarrage déjà prêt ! C‘est indubitablement le meilleur bouquin sur JavaScript que j’aie jamais vu, qui part d’absolument zéro (« je ne sais pas ce que c’est qu’une variable ou une boucle ») et vous emmène très, très loin, avec une approche géniale. La première édition était traduite en français, je ne sais pas pour la deuxième (et je ne sais pas ce que vaut la traduction). Topissime.
  • Let’s Code: Test-Drivent JavaScript est une énorme série de screencasts, accessible sur abonnement payant, avec plusieurs types de vidéos (dont des récaps / mises au propre / essentiels) sur tout ce qui touche aux tests automatisés en JS, au travers de multiples outils et technos. Même si j’ai personnellement choisi une toute petite partie de ce qu’il utilise et montre, les approches de test, la philosophie, etc. restent super valables à mon sens.
  • NodeSchool propose une série de workshoppers géniaux pour découvrir des aspects de Node mais aussi de JavaScript global, comme les bases de JavaScript, les prototypes, les promesses, ES6 ou Async.js, par exemple. Je suis d’ailleurs en train de mettre en place NodeSchool Paris, un premier workshop aura lieu j’espère autour de début février 2015.

Sortir de sa zone de confort et grandir

Il n’y a pas que le web front dans la vie, ou même que JavaScript. J’aime bien aller fouiller d’autres technos et langages pour élargir mon champ de vision et découvrir d’autres manières de réfléchir ; ça me permet souvent de trouver des solutions plus élégantes dans mes technos habituelles.

Envie d’en savoir plus ?

On fait des formations JS magnifiques, qui font briller les yeux et frétiller les claviers :

  • JS Total, pour apprendre tout ce qu’il faut pour faire du dev web front moderne, efficace, rapide et haut de gamme.
  • Node.js, pour découvrir, apprivoiser puis maîtriser le nouveau chouchou de la couche serveur, qui envoie du gros pâté !

Commentaires

Ils nous font confiance : Kelkoo, MisterGoodDeal, PriceMinister, Blablacar / Comuto, Sarenza, Voyages-SNCF, LeMonde.fr, Fnac DIRECT, 20minutes, Orange, l’OCDE, Cisco, Alcatel-Lucent, Dassault Systèmes, EADS, Atos, Lagardère Interactive, Lesieur, L’Occitane en Provence, Météo France, 4D, Securitas, Digitas, Vivaki, Fullsix, Ekino, TBWA \ Paris, Valtech, Is Cool Entertainment, Open Wide…